2017 01 17 première AG annuelle

Rapport Moral 2016 (par Stéphane SEMERIA, Président)

Pour mémoire :

  • L’année 2015 a permis à VEGA de se constituer.
  • 2016 a permis à l’association de :
    • Continuer à se renforcer (38 membres à ce jour)
    • s’organiser (réunions périodiques, constitution de binômes)
    • de s’outiller (supports de comm : drapeau, auto collants, cartes de visite, flyers, dépliants, site Web, Facebook).
    • se faire connaitre (localement et nationalement), des élus, des centres commerciaux et de nos concitoyens, et d’informer

Des réalisations concrètes matérialisent notre action (ou sont concomitantes avec  nos actions), comme :

  • certaines bornes pour VE ici et là, dans le pays de Gex, implantées fin 2016 et début 2017,
  • des achats de VE par les municipalités et le passage à la VE de certaines personnes de notre entourage.

Globalement, la voiture électrique a le vent en poupe, au niveau européen, français et même localement. Un passage récent chez Renault Cessy laisse à penser qu’un nombre important de nouvelles Zoé 400 km est commandé.

La pollution par l’automobile thermique fait, hélas, de plus en plus l’actualité !

Le taux de ré adhésion au sein de VEGA est légitimement bon.

Il s’est développé plein de liens amicaux entre associations de voitures électriques, au niveau régional ou national.

L’année 2017 repose donc, sous cet angle là, sur des bases solides, pour poursuivre nos actions.

Mais a contrario, si certaines actions de terrain ont rassemblé un nombre très acceptable de membres (Tour du pays de Gex, Journée Bio diversité), d’autres nous ont obligés à mobiliser des non membres.

Le point faible majeur de l’association est, globalement, la faible disponibilité des membres du bureau, du CA ainsi que des binômes très inégaux, ce qui se traduit notamment par une présence très aléatoire aux réunions. Du coup, un nombre extrêmement réduit de membres actifs  a compensé, jusqu’à présent et tant bien que mal, cette réalité. Mais l’association ne pourra pas continuer à donner sa pleine mesure, ni atteindre largement ses objectifs si une solution n’est pas trouvée début 2017. Les acteurs trop sollicités peuvent en fait « disjoncter », pour rester dans le vocabulaire électrique.

Face à cette réalité, il n’est pas incongru de s’interroger sur le devenir de l’association. Avec les quelques bornes implantées ici ou là, ne pourrait ’on pas  estimer que VEGA a atteint ses objectifs et peut être dissoute ? Ou devenir un simple lieu de bavardage, comme le souhaitaient certains, approchés en son temps pour devenir adhérents…

Le Président VEGA 2016 pense que l’association doit continuer à œuvrer en 2017, au vu des éléments positifs développés +  des enjeux écologiques et en traitant les points d’amélioration identifiés, pour récolter les fruits de efforts réalisés en 2016.
Le bureau (surtout) et le conseil d’administration 2017 doivent être constitués en priorité :

  • des personnes déjà présentes en 2016 et ayant matérialisé leur engagement,
  • de personnes nouvelles, motivées et raisonnablement

Tout le monde peut et doit apporter sa pierre à l’édifice.  VEGA a besoin :

  • et d’une poignée de membres motivés et dispo au bureau et au CA,
  • et des membres / participants plus occasionnels, qui donnent par leur adhésion son assise a VEGA et les moyens financiers d’agir en toute indépendance.

Stéphane SEMERIA

 

Rapport d’activité (Jacques DUTHION, secretaire)

A l’occasion de cette première assemblée générale, c’est au moins 18 mois d’activités qu’il faut prendre en compte. En effet, on peut considérer que c’est la présence de deux adhérents actuels (Stéphane SEMERIA et moi-même) au Premier Rassemblement des Nouvelles Mobilités, le samedi 6 juin 2015 à l’aéroport ‘Annecy-Meythet, qui représente la première action extérieure du groupe qui deviendra VÉGA. J’avais noté dans un compte-rendu à l’époque: ce premier rassemblement a mis en évidence une forte volonté d’entraide et d’échanges entre « électromobiliens », qui nous a particulièrement touchés.

Dès la deuxième quinzaine de mai, nous avions commencé à réfléchir aux caractéristiques d’une amicale VEPG (Voitures électriques du Pays de Gex), en définissant les catégories de véhicules concernés, les objectifs généraux de l’amicale, ainsi que les actions possibles au niveau des adhérents, de la population, des pouvoirs publics et des concessionnaires de véhicules électriques. Sept versions ont été successivement élaborées et c’est le 31 mai qu’une invitation générale (assortie d’un trombinoscope) a été envoyée aux différentes personnes repérées par Stéphane. Après un doodle pour fixer la date la plus adéquate, le 19 juin a été retenu. Dès le départ, une vingtaine de personnes étaient concernées; puis leur nombre a augmenté doucement.

Après les vacances, un logo a été créé; puis on s’est acheminé vers l’assemblée constitutive de l’association, le 16 octobre 2015. Quinze personnes étaient présentent ou représentées; à l’unanimité, elles ont adopté les statuts, fixé la cotisation annuelle à 20 €, désigné 9 administrateurs et élu un bureau provisoire: Stéphane comme président, Jacques MICHEL comme trésorier et moi-même comme secrétaire.

Les formalités de déclaration en sous-préfecture ont été réalisées pendant le quatrième trimestre, de même que l’élargissement du bureau ( Sylvie GATINEAU comme vice présidente,  Jean-Paul KUHNI comme secrétaire à la communication et Laurent GEORGEOT comme trésorier adjoint) ainsi que la cooptation d’un dixième administrateur ( Jalil HOUSNI) lors de la réunion du conseil d’admiistration du 13 novembre 2016.

Toujours lors de cette réunion, des responsables ont été désignés pour piloter les actions extérieures: Stéphane SEMERIA et Jacques MICHEL auprès des fournisseurs et concessionnaires, Serge LÉVI et Christophe NUTALL auprès des collectivités territoriales et des centres commerciaux.

Une réunion d’information destinée à nos adhérents a été organisée le 18 décembre 2015.

Début 2016, l’association était quasi-opérationnelle, mais le compte courant n’a pu être ouvert que le 23 janvier, faute de confirmation de parution de la création de l’association au Journal officiel. Nous examinerons successivement nos activités statutaires, nos activités destinées principalement à nos adhérents et nos activités extérieures.

ACTIVITÉS STATUTAIRES.

 En 2016, le Conseil d’administration s’est réuni 2 fois (14 janvier et 17 mars) avec un fonctionnement correct; par la suite, il a été impossible d’obtenir le quorum (5 voix) malgré plusieurs tentatives.

Aucune réunion de bureau n’a été organisée; simplement quelques réunions spécifiques entre président et secrétaire, ou président et trésorier. Manifestement, le désir d’un fonctionnement pluraliste n’a pas été un objectif partagé. Je pense que le fait d’avoir privilégié une pratique très individualiste, avec la désignation de binômes comme responsables de types d’actions, a contrarié la mise en commun des différents problèmes que doit résoudre l’association.

Cette question a d’ailleurs été débattue au CA du 17 mars, pour définir le degré d’indépendance des binômes par rapport aux administrateurs; trois idées générales avaient été retenues:

1- les binômes sont missionnés par le conseil d’administration;

2- la liberté d’action est laissée à chacun des binômes;

3- si les principes fondateurs ou les finances de l’association doivent être engagés par un binôme, les décisions sont prises par le conseil d’administration.

Mais le compte rendu de cette réunion n’a jamais été approuvé !!!

C’est l’idée même du travail en commun qu’il importe de développer; et c’est la base de toute entreprise associative.

ACTIVITÉS DESTINÉES À NOS ADHÉRENTS.

 Les 2 premières réunions (5 février et 20 mai) se sont passées gentiment et ont semblé positive pour nos nouveaux adhérents.

Celle du 3 juin concernait aussi l’ensemble des adhérents, mais elle était surtout destinée à répartir le travail de préparation du « Tour du Pays de Gex » entre le plus grand nombre de participants.

Celle du 30 juin a eu un but similaire, mais dans l’autre sens: tirer les conclusions de cette activité (on abordera cette question dans le chapitre suivant).

Enfin, le 25 novembre, une petite dizaine de participants, dont plusieurs nouveaux, ont apprécié la cordialité de nos échanges.

D’une façon générale, les adhérents ont trouvé auprès de l’association les informations qu’ils cherchaient, des conseils ou réconforts dans quelques cas de désaccord entre fournisseurs et clients; ou, plus simplement, des exemples pratiques de situations vécues par des collègues.

ACTIVITÉS EXTÉRIEURES.

Des contacts ont été pris avec des élus en début d’année, pour essayer de les convaincre de tous les avantages des voitures électriques  et de leur développement. Après une courte période pleine d’espoirs, il a fallu déchanter: il n’y aura pas d’aide départementale. C’est dommage et un peu frustrant, quand on constate les investissements en bornes de recharge réalisés par les 2 Savoie.

Au niveau communal, quelques achats de véhicules ou réalisation de bornes sont en cours: c’est un début …

Dans le même temps, les surfaces commerciales développent les infrastructures, soit en rénovant d’anciennes installations, soit dans du neuf; mais il serait osé de penser que c’est grâce aux arguments de VÉGA !

S’agissant des contacts avec les associations qui nous sont proches, pas de problèmes: ils se sont multipliés. Le président adore ça.

Quant aux évènements concernant la population, c’est le Tour du Pays de Gex, le 19 juin, qui retient l’attention. La préparation a demandé beaucoup de travail; la réalisation a été un peu perturbée par la pluie; les visiteurs n’ont pas été très nombreux. Mais la couverture médiatique a été excellente: nous pouvons remercier le Dauphiné Libéré, car tout le monde a été informé de cette manifestation (on a pu le constater en distribuant des flyers sur les marchés).

Notre association a été gagnante: elle s’est fait connaître auprès de la population; elle s’est fait reconnaître par les maires et élus municipaux; elle a tissé de nombreux liens avec d’autres associations ou individus.

Nous avons participé à d’autres manifestations:

– le Forum des associations, à Gex , le 3 septembre;

– le deuxième rassemblement de la mobilité électrique à Annecy, le 8 octobre;

– au village électrique de Divonne le 9 octobre;

– la journée bio diversité, au Parc de la Tire à Ferney-Voltaire le 9 octobre; avec une bonne conférence d’un ami alsacien qui milite depuis longtemps pour la voiture électrique.

Merci de votre attention.    J. Duthion

 

Situation Financière

Favoriser et optimiser l’utilisation de son véhicule électrique